DES BIÈRES TRAPPISTES AUTHENTIQUES

La Chimay est une authentique bière Trappiste :
cela signifie qu’elle est brassée dans l’enceinte d’un monastère Trappiste, sous le contrôle et la responsabilité de la communauté monastique, qui est engagée dans tout le processus d’exploitation de la bière.

L’essentiel des revenus générés par cette activité est consacré aux nécessités de la communauté et à des œuvres sociales.

Une bonne dégustation dépend d'un bon service

  1. Incliner votre verre à 45°
  2. Servez délicatement jusqu’à la moitié de la bouteille
  3. Redressez le verre pour terminer le service
  4. Laissez le dernier centimètre dans le fond de la bouteille afin d’éviter que la levure vienne voiler votre bière

Rem: La bière peut bien entendu être servie avec sa levure. Celle-ci est tout à fait comestible si vous le souhaitez.

1 - L’empâtage

Dans la cuve d’empâtage, on mélange les diverses matières premières: l’eau, originaire exclusivement des deux puits situés sur le terrain de l’Abbaye, le malt moulu en farine (orge germée puis séchée). Pour que l’amidon du grain se transforme en sucres fermentescibles, cette masse liquide est chauffée à différents paliers de température.

2 - La filtration du moût

La masse liquide est ensuite  filtrée afin de séparer la drêche(enveloppes du grain et résidus non solubles) du moût (partie liquide que l’on ne peut pas encore appeler bière à ce stade de la fabrication). La drêche constitue un aliment de premier choix pour le bétail: les fermiers des environs viennent la chercher pour nourrir leurs vaches dont le lait se retrouvera dans le fromage… de Chimay !

3 - L’ébullition

Le moût est ensuite porté à ébullition à 100°C. C’est à ce moment que l’on y rajoute le houblon, dont une partie en fin d’ébullition de manière à rendre l’amertume et l’arôme bien présents dans la bière. Cette ébullition rend le moût stérile.

4 - La clarification et le refroidissement

Le moût est clarifié dans le Whirpool afin d’en éliminer les éléments solides, puis refroidi avant de partir en cuve de fermentation.

5 - La fermentation

Le moût est alors envoyé vers les cuves de fermentation. Au bout de 3 à 5 jours, on obtient un liquide que l’on peut appeler “bière”. Parce que cette fermentation se déroule à une température se situant entre 18 et 32°C et que la levure remonte à la surface de la bière fermentée, on parle de “fermentation haute”.

6 - La centrifugation et le refroidissement

Au cours de la fermentation du moût, la levure s’est multipliée. Il faut donc en retirer l’excédent. Pour ce faire, on centrifuge la bière puis on la refroidit. Les résidus de levure sont récupérés, séchés et comprimés pour devenir les fameux comprimés de levure de bière trappiste riches en vitamines B et H, recommandés comme puissant reconstituant naturel.

7 - La garde

Pendant quelques jours, la bière est envoyée dans une cuve de garde maintenue à une température proche de 0°C. Ce procédé consiste à éliminer les derniers résidus solides encore présents dans la bière.

8 - La préparation à l’embouteillage

La bière issue de la garde est plate, limpide et brillante. On va donc lui ajouter de la levure fraîche pour atteindre le bon volume final en alcool et en pétillance. Ensuite, cette bière est acheminée en camion citerne vers le site d’embouteillage de Baileux.

9 - Le soutirage

La bière, additionnée de levure, est mise en bouteille au rythme de 40.000 bouteilles heures. Sa mousse et son pétillant sont obtenus par le procédé le plus ancien et le plus naturel qui soit : la refermentation en bouteille. Elle est soutirée complètement “plate”. C’est en lui ajoutant préalablement du sucre et de la levure, dans sa bouteille, que l’on provoque cette nouvelle maturation, véritable champagnisation qui s’opère en trois semaines. Elle produit une saturation en gaz carbonique tout en rendant la bière encore plus digeste et en enrichissant sa teneur en alcool, affinant sa personnalité.

10 - La refermentation

Après le soutirage, la bière est conservée en chambre tempérée durant une période de  21 jours jusqu’à ce que la fermentation soit bien achevée dans les bouteilles. Commence alors la maturation de la Chimay, dont les connaisseurs affirment qu’elle peut être prolongée plusieurs années, mais c’est une autre histoire.

  1. X
  2. X
  3. X
  4. X
  5. X
  6. X
  7. X
  8. X
  9. X
  10. X

Grandes dates

ADS biere forte belge Le Père Théodore isole les cellules de levure uniques qui sont encore aujourd’hui à la base de la fabrication des bières trappistes de Chimay.
1948
Spéciale 1956 Création de la capsule Blanche connue également sous le nom de Chimay Triple.
1966
bouteille chimay bleue Création de la Chimay Triple au fût.
2001
 
1862
Les moines de Chimay brassent leur première bière selon les traditions monastiques d’un brassage naturel.
1956
La communauté monastique développe une bière de Noël appelée aujourd’hui Chimay Bleue.
blason chimay triple 1982
Création de la Chimay Grande Réserve et, en 1986, de la Chimay Cinq Cents (bouteille 75cl).
verre chimay 2013
Commercialisation de la Chimay Dorée

 

Chimay à travers le monde

Les Bières Trappistes de Chimay dans le monde

Nos bières trappistes sont appréciées aux quatre coins de la planète.

Retrouvez-les dans de nombreux établissements près de chez vous ou lors de vos voyages.

Proposez votre établissement

Veuillez remplir les champs ci-dessous afin que votre demande soit prise en compte et puisse être validée.

 
 
 
 

Votre demande d'ajout a bien été envoyée.
Elle sera bientôt vérifiée et ajoutée à la liste.